Le cloud, une solution pour les outils de gestion

//Le cloud, une solution pour les outils de gestion

Le cloud, une solution pour les outils de gestion

Qu’est-ce que le Cloud ?

Le cloud (nuage en français) est un terme qui désigne l’accès à un ensemble de données au format numérique (applications, base de données, service…) à distance via une connexion internet. Les données sont stockées dans un data center lui-même répliqué dans d’autres sites à travers le monde.

Le cloud est construit sur trois modèles de service :

Le SaaS (« Software as a Service ») : représente une grande partie des programmes que nous utilisons aujourd’hui comme Microsoft 365, Google Docs, Gmail, Yahoo…

Le PaaS (« Platform as a Service ») : est un service de virtualisation qui fournit un environnement de développement en ligne pour les développeurs d’applications. L’entreprise y déploie ses applications, ses services.

Le IaaS (« Infrastructure as a Service ») : est un modèle destiné aux entreprises qui payent pour disposer d’une infrastructure informatique comme le serveur, le stockage, le réseau (les ressources informatiques).

Dans tous les cas, le cloud repose sur un modèle économique d’abonnement à des services en ligne externalisés.

Quelle sont les avantages du cloud ?

Coût optimisé

Economiquement très avantageux, il peut représenter un gain non-négligeable pour entreprises de toute taille. Plus besoin d’investir dans une infrastructure (matériel, logiciel, entretien, sécurisation…) il suffit de de souscrire à l’offre dont l’entreprise a besoin pour ne plus se préoccuper de toute la partie architecture. Les coûts varient selon les besoins et l’usage (nombre d’utilisateur, espaces de stockage, …). Les clauses de modification ou de rupture du service autorisent d’importantes marges de manœuvre.

Usage simplifié

Contenu accessible généralement via un simple navigateur web, de n’importe quel endroit dans le monde avec une simple connexion à internet, tous en s’affranchissant des contraintes (installation, mise à jour, gestion de stockage…). De plus, l’utilisateur n’a pas d’infrastructure à gérer, c’est au fournisseur de l’offre de maintenir les serveurs, les architectures réseaux ainsi que le stockage. De ce fait l’utilisateur gagne du temps ce qui lui permet de se concentrer davantage sur le service pour optimiser sa productivité.

Disponibilité et sécurité

Les données sont répliquées et sauvegarder sur plusieurs datacenters, ce qui garantit la disponibilité avec un temps d’interruption très faible. Concernant la sécurité la grande majorité des acteurs du secteur sont certifiés et mettent en œuvre les moyens nécessaires pour la protection des données ; ils disposent des budgets, des compétences et du temps.

Offre de service

Les nombreux acteurs du cloud offrent un large éventail d’offres : du stockage à l’ERP en passant par le CRM, la messagerie, les offres techniques.

Quelles sont les limites du cloud ?

Le piratage, les pannes, les bugs. Le cloud est un service Web. Son bon fonctionnement dépend donc de la fiabilité du réseau. L’interruption d’un service pendant quelques minutes peut signifier des pertes significatives pour une organisation. L’accès doit être impérativement sécurisé (VPN, chiffrement, …).

RGPD. Les données sont stockées en dehors du réseau de l’entreprise, peut-être même à l’étranger, ce qui peut enfreindre la réglementation RGPD ; ce point est à surveiller, tous les acteurs ne proposant pas nécessairement le choix du lieu de stockage.

La réversibilité. En cas de rupture du contrat, comment récupérer les données de l’entreprise ?

Conclusion

De nombreuses offres de service cloud fleurissent sur internet, elles comportent de nombreux avantages en matière de maitrise des coûts, de scalabilité, … De façon générale le cloud tend à simplifier « le digital » pour les entreprises.

Reste à bien encadrer les aspects liés à l’accès aux données (qualité du réseau), à la sécurité, au cahier des charges du nouveau règlement de protection des données (RGPD), aux aspects de réversibilité.

2018-04-23T10:29:40+00:00